Myopie Evolutive : Prise en charge

Qu’est-ce que la myopie ?

La myopie est un défaut visuel qui entraîne une vision floue au loin. Une personne avec une myopie voit généralement net de près – en lisant un livre ou en regardant un ordinateur – mais les mots et les objets sont flous au tableau, à la télévision, en regardant à l’extérieur ou en conduisant.

Pourquoi la myopie est-elle une préoccupation ?

La prévalence de la myopie augmente dans le monde entier, passant de 22% de la population mondiale en 2000 à 33% en 2020 ; la moitié de la population mondiale devrait être myope d’ici 2050.1

La plupart des myopies sont causées par un œil trop long qui se développe trop rapidement durant l’enfance. Les yeux sont censés grandir de la naissance jusqu’au début de l’adolescence, puis cesser, mais avec la myopie, les yeux grandissent trop et/ou continuent de grandir pendant l’adolescence.

Une fois qu’un enfant est myope, sa vision se détériore généralement tous les 6 à 12 mois, ce qui nécessite une correction de plus en plus forte. La plupart des myopies ont tendance à se stabiliser à la fin de l’adolescence.2 Une croissance de l’œil excessive soulève des préoccupations, car un œil trop long peut entraîner une probabilité accrue de maladies oculaires menaçant la vision dans le futur (maculopathie myopique, décollement de la rétine et cataracte).3,4

Pourquoi prendre en charge la myopie chez les enfants ?

La myopie progresse plus rapidement chez les jeunes enfants, en particulier chez les moins de 10 ans.5 Cela signifie qu’il est d’autant plus important de ralentir la croissance des yeux lorsque les enfants sont plus jeunes. La prise en charge de la myopie vise à appliquer des dispositifs spécifiques (lunettes, lentilles à contrôle myopique) pour ralentir la croissance excessive des yeux. Les experts s’accordent à dire que la prise en charge de la myopie devrait commencer chez tous les enfants myopes de moins de 12 ans6 et se poursuivre jusqu’à la fin de l’adolescence.7

L’avantage à court terme du ralentissement de la progression de la myopie est que la correction d’un enfant changera moins rapidement. L’avantage à long terme est de réduire le risque de maladie oculaire et de déficience visuelle. Ce risque est accru quand la myopie progresse3 ; la réduction du niveau final de myopie d’une dioptrie réduit le risque de maculopathie myope de 40% et le risque de déficience visuelle de 20%.8

Quelles sont les options pour ralentir la progression de la myopie ?

Les lunettes ou les lentilles de contact classiques pour corriger la vision de loin ne ralentissent pas la progression de la myopie chez l’enfant.8 Au lieu de cela, il a été prouvé que des lunettes et des lentilles spécifiques, à contrôle myopique, ralentissent la progression de la myopie chez les enfants.6

La meilleure option pour votre enfant dépendra de sa correction actuelle et d’autres facteurs de vision et de santé oculaire déterminés lors de son examen visuel. Votre professionnel de la santé visuelle discutera des options avec vous afin de déterminer la meilleure d’entre elles. Les options de prise en charge varient à travers le monde en raison de la disponibilité et de motifs réglementaires. Il est important de noter qu’aucune prise en charge ne peut promettre d’arrêter la progression de la myopie chez les enfants, seulement la ralentir.

Lunettes

Les lunettes classiques pour corriger la vision de loin ne ralentissent pas l’aggravation de la myopie de l’enfant, mais des verres spécifiques le font. Les lunettes à contrôle myopique (Stellest de chez Essilor, et Miyosmart de chez Hoya) peuvent à la fois corriger la vision floue de la myopie et ralentir la progression de cette dernière. Elles sont invasives et l’adaptation est généralement facile, les seuls effets secondaires étant liés aux limitations que les lunettes posent pour le sport par exemple.

Lentilles de contact

Les lentilles de contact classiques pour corriger la vision de loin ne ralentissent pas l’aggravation de la myopie de l’enfant, mais des lentilles spécifiques le font. Ces lentilles à contrôle myopique peuvent à la fois corriger la vision floue du myope et ralentir la progression de la myopie. Les options incluent des lentilles souples à contrôle myopique et des lentilles d’orthokératologie.

Risques et sécurité    
Le port de lentilles de contact augmente le risque d’infection oculaire par rapport au port de lunettes, les risques étant les suivants :

  • 1 pour 1 000 porteurs de lentilles souples mensuelles ou d’orthokératologie, par an9,10
  • 1 pour 5 000 porteurs de lentilles souples journalières, par an.9

Avec des procédures d’hygiène et d’entretien appropriées, ce risque peut être bien géré, notamment en évitant tout contact des lentilles ou des accessoires avec de l’eau.11 D’autres effets secondaires aux lentilles à contrôle myopique peuvent exister, dont une adaptation temporaire à l’expérience visuelle différente, qui disparaît généralement en 1 à 2 semaines.

Avantages des lentilles
Il y a de nombreux avantages à ce que les enfants portent des lentilles de contact :

  • Le port de lentilles améliore la confiance en soi des enfants à l’école et dans la pratique du sport, ainsi que leur satisfaction à l’égard de leur vision12
  • Les enfants âgés de 8 à 12 ans semblent être des porteurs de lentilles plus sûrs que les adolescents et les adultes, avec un risque plus faible d’infection oculaire13
  • Les enfants ne prennent que 15 minutes de plus pour apprendre à manipuler les lentilles de contact que les adolescents.14
  • Le port de lentilles limite l’effet rétrécissant des verres de lunettes

Les lentilles d’orthokératologie (ou lentilles de nuit) sont portées pendant la nuit et retirées au réveil. Il n’est alors pas nécessaire de porter lunettes ou lentilles pendant la journée pour voir net. Ces lentilles nécessitent plus de rendez-vous pour les adapter correctement, que d’autres options de contrôle myopique. L’adaptation à la sensation de la lentille sur œil peut prendre 1 à 2 semaines, mais ne devrait pas affecter le sommeil.17 Il existe des avantages significatifs pour les sports nautiques et les modes de vie actifs, et puisque les lentilles ne sont portées qu’à la maison, le risque qu’elles soient perdues ou cassées pendant le port est faible.

Les lentilles souples à contrôle myopique sont portées pendant la journée. Elles peuvent être journalières ou réutilisables jusqu’à un mois. Elles nécessitent généralement plus de rendez-vous pour les adapter correctement que les lunettes, mais moins que l’orthokératologie. L’adaptation à la sensation de la lentille sur œil se produit généralement en quelques jours. Les lentilles souples journalières, jetées quotidiennement sont le type de port le plus sûr, avec un risque de perte ou de casse qui reste faible.

Pour davantage de recommandations scientifiques sur la myopie de l’enfant et sa prise en charge, allez sur mykidsvision.org.

Liste de références scientifiques récentes

1. Holden et al 2016                            https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26875007/
2. COMET Group 2013                         https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24159085/
3. Flitcroft 2012                                   https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22772022/
4. Tideman et al 2016                          https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27768171/
5. Chua et al 2016                                https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/27350183/
6. Brennan et al 2020                          https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33253901/
7. Gifford et al 2019                             https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30817832/
8. Bullimore & Brennan 2019              https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31116165/
9. Stapleton et al 2008                         https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18538404/

10. Bullimore et al 2013                      https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23892491/
11. Arshad et al 2019       https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30789440/
12. Walline et al 2007a                        https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17993828/
13. Bullimore 2017            https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28514244/
14. Walline et al 2007b                       https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17873776/
15. Yam et al 2019                               https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30514630/
16. North & Kelly 1987                        https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/2958765/
17. Yang et al 2021                  https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32674999/

WordPress.com.